Tout savoir sur le Colley


Le Colley à poils longs

Le colley que l’on appelle également le berger écossais est une race de chien de berger dont l’espérance de vie se situe autour de 13 ans. Originaire de Grande-Bretagne, il devient populaire dans ce pays dans la seconde moitié du 19e siècle. Il existe deux types principaux de bergers d’Écosse dont la principale différence se situe au niveau des poils : le colley à poil court et le colley à poil long. Ce dernier est le plus courant en France. Reconnue en France depuis 1889, cette espèce reste aujourd’hui très présente dans les concours canins.

Le colley est un animal doux et amical, parfaitement compatible avec la présence d’enfants ou d’autres animaux au sein du foyer. Par contre, il est déconseillé de vivre avec cette espèce en appartement pour des raisons de confort, mais également, car celle-ci a de gros besoins de dépense énergétique. Les caractéristiques du colley sont :

  • Une taille entre 51 cm et 60 cm. Il est à noter que le berger écossais à poil court est en moyenne plus grand puisque sa taille minimale est plutôt de 56 cm.
  • Un poids entre 20 kg et 28 kg sachant que les femelles peuvent peser un peu moins de 20 kg.

Les couleurs du pelage sont une caractéristique importante pour définir si l’animal correspond au standard de la race.

Les couleurs de la robe du colley

Le colley peut exister en trois couleurs : fauve, tricolore ou bleu merle. La couleur blanche dominante n’est pas reconnue en Europe, car le colley à poil blanc présenterait plus de déficiences que ses homologues. De plus, un berger d’Écosse à truffe blanche ou partiellement blanche est non conforme au standard de la race.

Les marques blanches typiques chez le colley sont définies par le standard de la race et sont identiques pour chaque couleur. L’étendue de la couleur blanche peut varier tant que celle-ci ne prédomine pas. Les marques blanches acceptées se situent sur : le collier complet ou partiel, le plastron, les pattes et la pointe de la queue.

Le colley fauve

Le Colley fauve

Le colley fauve est le plus répandu. On le retrouve sous les appellations : zibeline ou sable. Ces trois nominations désignent la même couleur de robe. Le colley zibeline peut présenter toutes les nuances de la couleur fauve avec des parties de blanc. Par contre, une couleur de robe ivoire ou platine chez le colley fauve entraine automatiquement une non-conformité par rapport au standard de la race.

Le colley tricolore

Le Colley tricolore

Le colley tricolore est généralement noir, blanc et fauve. Le blanc doit être présent comme défini ci-dessus. En dehors de cette contrainte pour le blanc, le berger d’Écosse tricolore est le plus souvent majoritairement noir avec des marques fauves sur la tête et les pattes. Lorsque le colley tricolore n’a aucune marque fauve sur son pelage, il est exclu du standard de la race. Le berger écossais tricolore est le plus ancien bien qu’il soit moins populaire que le colley zibeline.

Le colley bleu merle

Colley bleu merle
Colley bleu merle

Le colley bleu merle est le plus rare de l’espèce. Le standard de la race est strict par rapport à la répartition des couleurs de la robe, ce qui rend le berger d’Écosse bleu merle difficile à obtenir au sein d’un élevage de colley. Proche du tricolore, le colley bleu merle présente un pelage bleu argenté parsemé de marques noires à la place de la couleur noire. Les marques fauves et le blanc restent identiques à ceux du colley tricolore. Le berger écossais bleu merle est le seul à pouvoir avoir les yeux vairons pour avoir le pedigree.

Les déclinaisons de robes et la répartition des couleurs sont communes au colley à poil long et au colley à poil court.

Quelques mots sur le pelage des colleys

Le pelage est la caractéristique principale qui permet de différencier les deux genres de l’espèce. Quelques autres différences existent néanmoins et sont exposées au cours de cet article.

Le colley à poil long

Un Colley à poils longs

Le colley à poil long a de longs poils durs et abondants avec un sous-poil beaucoup plus doux qui le rend très agréable au toucher. La particularité de ses poils est qu’ils sont faciles à entretenir puisqu’un à deux brossages par semaine suffisent à maintenir une robe soyeuse. Le berger d’Écosse à poil long subit une à deux périodes de perte de poils importante par an avec un renouvellement du sous-poil et d’une partie des poils durs.

Le colley à poil court

colley à poils courts
Colley à poils courts

Le colley à poil court, appelé également berger d’Écosse à poil ras, a des poils courts, durs et plats qui ne nécessitent pas de toilettage, mais un brossage hebdomadaire. Son sous-poil est très dense.

Que ce soit pour le colley à poil long ou à poil court, les poils ondulés ou frisés entrainent automatiquement une exclusion du standard de la race.

L’élevage du colley

Les élevages de colley portent surtout sur ceux à poil long puisqu’ils sont les plus répandus en France. Néanmoins, si vous désirez un colley à poil ras, il est facile de trouver un élevage de colley spécialisé dans les spécificités de cette espèce. La « charte de qualité éleveurs » est décernée aux élevages qui sélectionnent les meilleurs reproducteurs et assurent les conditions de développement optimales pour les chiots colleys. Une des missions de l’élevage de colley est de limiter les risques de dégénérescence de l’espèce en effectuant des croisements de berger d’Écosse à partir de reproducteurs strictement choisis.

Les chiots colley naissent dans un environnement qui leur permet de se socialiser et de se sevrer auprès de leur mère. Le sevrage se termine entre la 6e et la 8e semaine ; c’est à partir de cette période que le petit peut découvrir son nouveau foyer. Généralement, pendant sa période de sevrage, le colley chiot est éduqué par l’éleveur. Ce dernier lui apprend les règles d’hygiène et de comportement, lui fait découvrir de nouveaux lieux, sons, textures… et le socialise auprès d’animaux et d’enfants s’il en a à proximité. Faciles à éduquer et très intelligents, les colleys ont besoin d’une éducation précoce et bien menée pour devenir des animaux équilibrés et faciles à vivre. Toutes ces attentions permettent aux bébés colley de grandir dans un environnement propice à leur développement et d’être prêts pour rejoindre leur nouveau foyer.

La plupart du temps, les élevages de colley sélectionnent rigoureusement les futurs maîtres pour s’assurer de leur bien-être. Le prix d’un colley à poil long se situe autour de 1000 euros, mais la fourchette s’étend de 700 euros à 1200 euros. Le prix d’un colley à poil ras est en moyenne plus élevé du fait de la rareté de l’espèce. Comptez entre 900 euros et 1400 euros. Attention à la qualité des animaux vendus à bas prix. Assurez-vous que le chiot berger écossais possède le pedigree, qu’il soit en bonne santé et qu’il ait reçu les soins vétérinaires obligatoires comme le tatouage ou les vaccins par exemple. Pour être sûr de votre achat, vous pouvez vous tourner vers un élevage de colley qui possède la « charte de qualité éleveurs ».

Particularités du colley nain

Le colley nain
Le Colley « nain  » ou Shetland

Le colley nain, appelé également Shetland, est une race à part entière originaire d’Écosse. Le Shetland est un chien de berger qui se confond visuellement avec un berger écossais à poil long surtout durant les premiers mois. Son nom de colley nain vient de sa petite taille, mais cette espèce ne présente aucune déficience commune avec le nanisme.

Aujourd’hui utilisé comme chien de compagnie, il mesure en moyenne 36 cm et pèse entre 7 et 10 kg. Le colley nain est plus doux et malléable que le berger d’Écosse ; de plus, il peut aisément vivre dans un appartement, ce qui en fait un choix très intéressant pour les citadins. Bien que les élevages de Shetland soient peu nombreux en France, ils permettent de garantir une sélection rigoureuse des reproducteurs et d’assurer la pérennité de la race. Le prix d’un colley nain peut aller jusqu’à 1500 euros du fait de la qualité et de la rareté de l’espèce en France.

Que vous souhaitiez devenir les heureux propriétaires d’un colley à poil long, d’un colley à poil court ou d’un Shetland, pensez à vérifier que vous vivez dans un environnement adapté au bon développement de l’animal pour lui procurer un bien-être physique et mental. Pour ce faire, vous pouvez vous orienter vers les élevages spécialisés, la SPA ou un vétérinaire qui sauront vous conseiller sur le meilleur choix possible en respectant vos envies.